LOI de finances rectificative pour 1997 (n° 97-1239 du 29 décembre 1997) (1)

NOR : ECOX9700133L
JORF n°302 du 30 décembre 1997

Version initiale

Article

Article 41

I. - La société anonyme Natexis ou toute société qu'elle contrôle, au sens de l'article 355-1 de la loi no 66-537 du 24 juillet 1966 sur les sociétés commerciales, est chargée, jusqu'au 31 décembre 2001 :

1o De la gestion de la stabilisation des taux d'intérêt de crédits à l'exportation ;

2o De la gestion d'accords de réaménagement de dettes conclus entre la France et des Etats étrangers ;

3o De la gestion de prêts du Trésor aux Etats étrangers et aux entreprises et services publics ayant obtenu la garantie de leur gouvernement ou de leur banque centrale ;

4o De la gestion de dons du Trésor destinés à des opérations d'aide extérieure ;

5o De la gestion de procédures d'indemnisations au titre des réparations des dommages de guerre ;

6o De la gestion d'avances remboursables consenties en application de l'article 5 de la loi de finances rectificative pour 1963 (no 63-1293 du 21 décembre 1963), modifié par l'article 90 de la loi no 67-1114 du 21 décembre 1967 ;

7o De la gestion de prêts consentis au titre du compte : « Prêts du Fonds de développement économique et social » ;

8o De la gestion des garanties antérieurement accordées par la Banque française du commerce extérieur aux investissements dans les Etats étrangers en application de l'article 26 de la loi de finances rectificative pour 1971 (no 71-1025 du 24 décembre 1971) ;

9o De la gestion des opérations antérieurement engagées par la Banque française du commerce extérieur en application de l'article 5 de la loi de finances rectificative pour 1965 (no 65-1154 du 30 décembre 1965) ;

10o De la gestion des opérations antérieurement engagées par la Caisse française de développement industriel ;

11o De la gestion des opérations antérieurement engagées par le Crédit national au titre des prêts sur procédures spéciales en application de la convention passée entre l'Etat et le Crédit national en date du 22 décembre 1981 ;

12o De la gestion des opérations antérieurement engagées par le Crédit national au titre des prêts bonifiés aux petites et moyennes entreprises en application de la convention passée entre l'Etat et le Crédit national en date du 19 novembre 1986.

Une convention entre l'Etat et la société anonyme Natexis fixe les modalités d'exercice de ces missions.

Le ministre chargé de l'économie peut mettre fin avant terme aux missions définies ci-dessus pour tout motif d'intérêt général ou en raison de l'inexécution desdites missions.

II. - La garantie de l'Etat peut être accordée, par arrêté du ministre chargé de l'économie, aux sociétés mentionnées au I du présent article, pour les opérations suivantes :

1o Stabilisation des taux d'intérêt de crédits à l'exportation et opérations connexes destinées à la couverture des risques y afférents ;

2o Financement d'accords de réaménagement de dettes conclus entre la France et des Etats étrangers et émission d'emprunts pour le refinancement de cette activité ;

3o Opérations visées aux 9o, 10o, 11o et 12o du I ci-dessus ; cette garantie peut être étendue aux emprunts relatifs au refinancement des opérations visées aux 9o, 10o et 11o du I ci-dessus et aux charges qui s'y rapportent.

III. - Les sociétés chargées des missions énumérées au I ci-dessus établissent un enregistrement comptable distinct pour les opérations qu'elles effectuent au titre de ces missions, y compris pour celles auparavant gérées par la Banque française du commerce extérieur et le Crédit national et reprises par elles.

La convention citée au I du présent article précise les modalités selon lesquelles cet enregistrement est effectué ainsi que les conditions dans lesquelles il est contrôlé et certifié par un ou plusieurs commissaires aux comptes.

Sans préjudice des droits des titulaires de créances nées des opérations effectuées en application du I, aucun créancier des sociétés mentionnées au I du présent article autre que l'Etat ne peut se prévaloir d'un droit quelconque sur les biens et droits ressortant de l'enregistrement établi en application de l'alinéa précédent, même sur le fondement de la loi no 85-98 du 25 janvier 1985 relative au redressement et à la liquidation judiciaires des entreprises et de la loi no 84-148 du 1er mars 1984 relative à la prévention et au règlement amiable des difficultés des entreprises.

IV. - Sont abrogés :

- l'article 30 de la loi de finances rectificative pour 1981 (no 81-734 du 3 août 1981), tel que modifié par l'article 58 de la loi de finances rectificative pour 1989 (no 89-936 du 29 décembre 1989) ;

- l'article 5 de la loi de finances rectificative pour 1965 (no 65-1154 du 30 décembre 1965) ;

- les articles 3 à 5 de la loi de finances rectificative pour 1960 (no 60-859 du 13 août 1960).

V. - Dans tous les textes législatifs et réglementaires en vigueur, les mots : « Banque française du commerce extérieur » et « Crédit national » sont remplacés par les mots : « la société anonyme Natexis ou toute société qu'elle contrôle au sens de l'article 355-1 de la loi no 66-537 du 24 juillet 1966 sur les sociétés commerciales ».

Retourner en haut de la page